Pourquoi ?

‘Minds are like parachutes, they only function when open.’ (Thomas Dewar)

C’est vrai, pourquoi lancer un énième blog d’opinions ? Il est bénéfique d’aller vers l’information et ne pas se contenter de celle qui vient à nous. Les sources d’informations et les opinions sont légion sur Internet, alors pourquoi en rajouter une, noyée dans l’océan d’une parole libérée mais le plus souvent invisible ?

D’une part parce qu’à un moment de sa vie, on ressent le besoin de transmettre son expérience qui peut-être servira l’un(e) des lecteurs. D’autre part parce que le bénévolat, composante à part entière de mon existence, est une école de la vie : les 10 ans passés dans mon club m’ont permis d’observer pour essayer de comprendre comment notre société est devenue ce qu’elle est.

Le monde associatif a un rôle de l’ombre mais pourtant terreau de la société française. Le sport en particulier, porté majoritairement par des bénévoles, permet d’un côté de se défouler sur les terrains, et d’un autre côté de faire partie d’un collectif et en ce sens, de penser « groupe » avant de penser « moi ». Pour les plus jeunes, être membre d’une association participe de la construction de l’adulte en puissance car le sport est porteur de valeurs, complémentaire de l’Ecole en pleine crise.

A l’aube de cette nouvelle année, sur les cendres de drames que nous ne voulons plus revivre, la communauté du sport doit faire entendre sa voix, comme modèle d’intégration, comme lien social entre les individus, sans considération de culture, de richesse, d’âge ou de sexe. Ce modèle que nous cherchons tant, nous l’avons sous les yeux, mais il faut le promouvoir pour qu’il puisse pleinement nous guider.

A travers ce blog, mon but est de partager une expérience, un point de vue sur la gestion associative, d’illustrer la richesse humaine du tissu associatif sportif, mais aussi de disserter sur la vie parisienne, peu représentative de la société française, mais emblématique d’un avenir potentiel.

Le risque bien sûr pour tout blog d’opinions est de finir par tomber dans la moralisation, enfonçant des portes ouvertes ou transformant un point de vue en vérité. Le fait est que nous sommes généralement convaincus de ce que nous affirmons, mais la chance que donne Internet est de laisser chacun libre de prendre ce qui le convainc et de laisser le reste. Devant le manque de recul, il suffit d’un post pour prendre conscience.

Alors bonne lecture, et merci d’être passé(e).

Et pourquoi Mohican-s ? Parce qu’il est important de se battre pour ses idées, quand bien même nous serions les derniers, car c’est l’essence même de l’humanité … Soyons acteurs de notre vie.

‘Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale.’ (Dan Brown)