A5S3 : nouveau projet, nouveaux rêves

Je suis tombé dans le badminton depuis tout petit. Issu d’une famille dont le bénévolat est l’ADN, cela fait plus de 15 ans que je suis investi à tous les échelons territoriaux, d’un club local à une commission fédérale. La rédaction de mon mémoire de VAE a éveillé en moi une nouvelle ambition autour d’un projet fou : lancer une grande aventure collective à la conquête de la fédération à l’occasion des élections de 2020.

La suite logique du parcours

Ce mémoire, dédié à la prise en compte des enjeux sociétaux dans les politiques associatives, retrace 15 années d’expériences bénévoles :

  • Président de clubs (Saint-Gratien 2005-2016, Villejuif 2019-),
  • Dirigeant du comité départemental du Val d’Oise (2009-2010, 2012-2016)
  • Dirigeant de ligue régionale (2016-2017),
  • Responsable de la commission fédérale « développement durable et citoyenneté » (depuis 2016),
  • Formateur à l’organisation de compétition (GEO) depuis 2012 et à l’éco-responsabilité dans les compétitions (OMBER) depuis 2016,
  • Encadrant de créneaux adultes puis jeunes depuis 2007,
  • Administrateur de Rénovons le sport français (2019),
  • Organisateur d’une cinquantaine de tournois et compétitions fédérales (dont le championnat de France intercodep 2011), …

Et si toutes ces émotions, ces moments de partage, ces expériences diverses, en plus de m’avoir enrichi en tant qu’être humain, en plus de m’avoir nourri, m’avaient donné suffisamment de recul pour pouvoir apporter davantage à mon sport de cœur ?

2020 est en effet une année élective pour le badminton français qui va renouveler l’ensemble de ses dirigeants des comités, des ligues et du conseil d’administration de la fédération. Après un accident de parcours en 2016 qui avait vu l’élection d’un président sans projet, quel est l’état des lieux du badminton aujourd’hui ?

Projet “élections 2020” : le pari de l’innovation

Le bilan dressé dans le mémoire est critique. Que ce soit sur la gouvernance et le fonctionnement de la structure fédérale, ou sur la vision et l’ambition de notre sport dans une société en crise. Statutairement, la FFBaD a en charge d’un côté la vie sportive et le haut-niveau, en tant que fédération olympique ET paralympique. D’un autre côté, le bad pour tous regroupe tous les dispositifs qui visent à développer l’accès au bad pour tous les publics, même éloignés de la pratique. Or, à ce jour, ces deux axes n’ont pas le même poids dans la politique fédérale.

Il y a bien évidemment du positif sur lequel s’appuyer, à commencer par le dynamisme des clubs et l’attrait de la discipline en général. Mais dans une société où la question du sens est posée, où les enjeux climatiques sont pregnants, il est temps de poser la question du rôle sociétal du sport et de la FFBaD. Il est temps de parler d’innovation sociale, d’éducation par le bad, d’éco-responsabilité, de vivre-ensemble pour co-construire un nouveau projet. La FFBaD a trop souffert de l’image d’usine à compétitions.

C’est donc un véritable projet de société que je souhaite construire à travers cette candidature. Mais cette quête de sens ne pourra exister que si l’on pose la question de la raison d’être d’une fédération : fédérer les badistes, fédérer les clubs, fédérer les instances départementales et régionales.

Une brique indispensable : l’observatoire

Pour bâtir ensemble ce projet, la méthode est simple :

  1. Etablir un état des lieux à partir des constats des acteurs et actrices du badminton
  2. Analyser scientifiquement et collectivement ces constats
  3. Formuler des propositions concrètes accompagnées d’indicateurs

Globalement, les statistiques sont peu utilisées. De même, le recours à l’avis des badistes est rare, alors même qu’un renouveau de la démocratie est souhaité par le peuple. Une cartographie des bonnes pratiques est alimentée progressivement mais il faut aller plus loin.

C’est pour cela que nous avons lancé en décembre 2019 un observatoire des pratiques du badminton en France : “TOUS Badminton ! Le badminton pour tous, partout, ensemble”.

Cet observatoire a vocation à recenser les avis, à publier des études, à recueillir des contributions, à créer un espace de dialogue et de débat. Place désormais à la co-construction. Place à une belle aventure qui fera bouger les lignes pour répondre aux attentes des dirigeants de club et fédérer la grande famille du badminton. On ne sait pas où ça nous mènera, mais le jeu en vaut la chandelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *