Semaine 7 : quel spectacle sportif au menu ce soir ?

Chacun est juge de la qualité des programmes à la télévision sur le nombre toujours croissant de chaînes à disposition. Libre à chacun donc de trouver refuge dans des livres, dans des loisirs ou, pour les passionnés de sport, en tribunes. Car quand on parle de spectacle sportif, on pense d’emblée au football, au rugby ou au tennis. Pourtant, chaque soir, ce sont des dizaines d’événements sportifs qui se déroulent près de chez vous, du plus petit niveau amateur au monde professionnel.

La diversité à portée de main

Certains amateurs de sport détestent le regarder à la télé et préfèrent largement le pratiquer. D’autres sont des inconditionnels des émotions vécues devant les grands événements, entre Coupe du Monde de foot ou de rugby et Jeux Olympiques. Le compromis est peut-être d’aller vivre des matches sur le bord des terrains, quitte à se laisser prendre au jeu de disciplines moins médiatisées.

En France, il y a 31 fédérations sportives olympiques, et presque le double de fédérations non olympiques. Autant dire qu’il y a moyen chaque soir d’aller découvrir un spectacle différent. Certes, toutes n’ont pas de pratique de la compétition et certains sports ne sont pas représentés sur l’ensemble du territoire. Il est en effet plus rare d’assister à un match de curling en Bretagne ou à un open de golf en plein Paris.

Mais chaque soir, au-delà de la fatigue de la journée et au risque de provoquer une crise de jalousie de la part de votre canapé, pourquoi ne pas aller à la découverte de la richesse du tissu associatif local. Car chaque sport peut devenir un véritable spectacle pour le non initié, devant l’agilité, la rapidité d’exécution des pratiquants ou l’intensité de l’opposition. Et même pour l’initié, qui peut se rendre compte, de par sa pratique personnelle, de la performance réalisée, de tels matches peuvent devenir un divertissement.

Et pourtant, il n’est pas ancré dans les habitudes lorsqu’on cherche à occuper sa soirée de regarder du côté des gymnases, mais plutôt dans les programmes de télévision, de cinéma ou de théâtre. Culturellement, il semble même difficile pour certains d’associer le concept de spectacle à des sports tels que le curling et le golf, précédemment cités, qui ne jouissent pas d’une grande popularité (voire qui subissent un dénigrement de leur qualité de « sport »). Mais si ces sceptiques donnaient leur chance à ces disciplines méconnues, s’ils assistaient sur place à un événement au contact des fans, peut-être se prendraient-ils au jeu.

L’affluence en berne dans les stades de L1

Une partie du problème repose encore et toujours sur le biais induit par l’ultra-médiatisation de 3 ou 4 sports, censés proposer un vrai spectacle (payant !), alors que les autres sont limités à la simple pratique amateur. Si vous entendez dans votre entourage « Et si on allait voir un match ? », vous penserez certainement au football.

Or, il se trouve que notre cher championnat (« la Ligue 1 »), ne fait plus recette. Dans cet article de l’Equipe, quelques statistiques montrent l’étendue des dégâts : l’affluence est en forte baisse. Si le journaliste met en avant les effets des attentats de novembre 2015 et l’absence de suspense devant la domination du PSG version qatarie en passant par le déficit de buts, il conclut en évoquant la concurrence … des séries à la télé. Peut-être, je dis bien peut-être, que le public s’est lassé et souhaite un renouveau de son divertissement sportif. Les œillères imposés par la télévision s’écarteront progressivement pour laisser la place à un autre spectacle, local, gratuit, certes amateur et imparfait mais authentique, dans les petits stades ou les salles omnisports de quartiers. Avez-vous déjà assisté à un match de badminton ou à une rencontre de roller-hockey ?

Une lutte contre la solitude

A ce jour, très peu, trop peu de municipalités proposent un agenda sportif recensant chaque semaine toutes les rencontres sportives qui se déroulent sur le territoire communal. Et pourtant, si association sportive il y a dans la ville, peut-être les adhérents participent-ils à un championnat départemental, avec comme règle d’or la convivialité, sans prise de tête mais avec un pot à la fin.

De la même manière qu’être adhérent d’une association permet avant tout de rencontrer à travers la pratique de nouvelles personnes que l’on n’aurait pas rencontrées autrement, venir soutenir une équipe locale, sans connaître personne ni même faire partie du club, est une occasion de sociabiliser ; sans parler de l’opportunité de rassembler des adhérents d’un même club qui n’ont pas nécessairement l’habitude de jouer ensemble.

Alors à la recherche d’un divertissement différent, de l’envie de vivre des émotions intenses, ou tout juste à la découverte d’un nouveau sport, donnons une nouvelle vie à nos infrastructures sportives où les rencontres, quelles soient en départementale, en régionale ou en nationale, ont toutes droit à un public, et pas seulement pour des sports professionnels à but lucratif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *